Quelle contraception ? - Ostéopathe Bordeaux Laborde
16209
post-template-default,single,single-post,postid-16209,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Quelle contraception ?

ostéopathe pessac

Quelle contraception ?

Aujourd’hui en France, la contraception est connue de toutes les jeunes femmes. On peut parfois s’y perdre. Quelles sont les différences entre chacune d’elles, avantages, inconvénients, voici quelques explications par votre ostéopathe à Pessac.

La contraception c’est l’utilisation d’agents, de dispositifs, de méthodes pour éviter le risque de grossesse.  Chaque contraception possède ses avantages et inconvénients, nous aborderons le côté pratique de chacune d’elles .

En effet s’il existe des effets secondaires (notamment liés aux prises hormonales : nausées prises de poids, perturbation des cycles, baisse de libido…) ou des avantages cliniques pour chaque contraception,  ceux-ci sont à relativiser et sont propres à chaque individu. Votre médecin gynécologue ou sage-femme à Pessac après un interrogatoire approfondi, saura vous l’expliquer précisément et pourra vous proposer la contraception la plus adaptée et la moins contraignante pour vous.

 

La pilule ou contraceptions orale :

C’est une méthode efficace. Sa prise quotidienne nécessite une certaine rigueur.  Elle se prend en continu ou discontinu pendant le cycle. Elle délivre des hormones donc possède les inconvénients de la prise hormonale.

 

L’implant progestatif : sous-cutané

Avantages : Pas d’oubli puisqu’il est posé pour 3 ans, vous n’avez pas à vous en soucier. Son efficacité est immédiate, peu de contraintes et celui-ci est remboursé. Inconvénients : Liés aux prises hormonales.

 

Le stérilet :

Au cuivre ou aux hormones. Posé par  un professionnel il a l’avantage d’être posé pour  3 à 5 ans.  Pas de risque d’oubli et une contraception à moyen terme simple et réversible. Peu onéreux et remboursé.

 

L’anneau vaginal :

Il se pose soi-même, se garde pendant 3 semaines avec une semaine d’arrêt, ce qui est un avantage pratique. Il délivre des hormones au travers de la paroi vaginale au contact de la chaleur du corps. Ainsi ses inconvénients sont ceux-liés aux prises hormonales. Enfin il n’est pas remboursé

 

Le patch :

Sur le même principe que l’anneau vaginal, celui-ci se pose directement sur la peau pendant trois semaines avec une pause d’une semaine. Moyennement onéreux et non remboursé. Le diaphragme ou la cape cervicale :

Placés au fond du vagin à chaque rapport ils ont l’avantage de ne pas délivrer d’hormones. Ils sont réutilisables, cependant il est conseillé de les  utiliser en association avec des spermicides notamment. Ils nécessitent une manipulation qui peut rebuter certaines femmes : pose, entretient etc…

 

Enfin les préservatifs masculins ou féminins :

Ils restent les moyens les plus connus à l’heure actuelle. Ils se trouvent facilement en pharmacie ou en grande surface. Ils doivent être utilisés à chaque rapport pour être efficaces, et sont les seuls à protéger contre les infections sexuellement transmissibles.

Certaines autres contraception peuvent être délivrées sur indications médicales dans des cas très exceptionnels (contraceptif injectable, contraception définitive.)

N’oubliez pas, cet article est informatif, n’hésitez pas à vous rapprocher des professionnels de santé autour de vous à Pessac pour plus d’informations.  En cas d’oubli, de troubles, ou de questions ils vous aideront à suivre la conduite à tenir.

Aucun commentaire

Poster un commentaire