Comment choisir un bon ostéopathe? - Ostéopathe Bordeaux Laborde
16149
post-template-default,single,single-post,postid-16149,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Comment choisir un bon ostéopathe?

médecine préventive

Comment choisir un bon ostéopathe?

Quelle ostéopathie pratique mon thérapeute ? Comment choisir un bon ostéopathe ? 

Nombreux êtes-vous à vous être déjà posé ces questions au moment de choisir votre ostéopathe. Est-il doux ? Fait-il craquer ? Est-il spécialisé ? Voici quelques réponses pour vous aider à y voir plus clair sur certaines idées reçues :

 

Il n’existe qu’une seule ostéopathie

Selon le concept initial énoncé par Andrew Taylor Still (voir histoire de l’ostéopathie), l’ostéopathie est une approche globale du corps humain et dont le but est de traiter les troubles fonctionnels par des manipulations ou mobilisations uniquement manuelles, en restaurant la mobilité des structures ostéo-articulaires, myo-fasciales ou viscérales. Il s’appuie alors sur les capacités d’autorégulation du corps. C’est ce concept que l’ostéopathe applique à chaque instant

Ainsi, après avoir repéré les zones de tension, les pertes de mobilité, l’ostéopathe possède un certain nombre d’outils pour obtenir ce gain de mouvement :

          Techniques structurelles (les manipulations et leur fameux « crack »)

          Techniques myofasciales (l’ostéopathie dite « douce »)

          T.O.G (mobilisations rythmiques)

          (…) 

Chacun de ces outils possède ses avantages et ses inconvénients, il convient juste pour votre thérapeute d’utiliser le bon outil au bon moment et sur la bonne personne suivant son état de santé et son état physique au jour de la consultation.

« A l’écrou de 12, la clé de 12… »

Un bon ostéopathe s’adaptera à son patient et au  moment, il  n’utilisera pas de « recettes toutes faites »

 

Le craquement articulaire.

Il est souvent associé à l’ostéopathie, et pourtant on ne peut pas résumer l’ostéopathie uniquement à celui-ci. Un bon ostéopathe fait-il craquer?

Tout d’abord abandonnons l’idée que ce bruit est dangereux. Contrairement aux idées reçues il ne résulte pas du contact entre deux parties osseuses et de ce fait n’est pas dangereux pour les structures articulaires. En réalité Plusieurs hypothèses sur l’origine du craquement articulaire ont été émises, mais la plus répandue et, par conséquent, la plus défendue dans le monde scientifique est la théorie de la cavitation.

On peut définir la cavitation par la rupture du milieu continu sous l’effet de contraintes excessives ; contraintes à partir desquelles la cohésion du liquide ne peut plus être assurée. Ce phénomène de cavitation se manifeste par l’apparition de poches d’air et de bulles. Le bruit obtenu lors du phénomène de cavitation s’associe donc à une libération d’énergie et à un gain de mobilité.

En fait le bruit obtenu n’est pas nécessaire  et obligatoire. Votre ostéopathe lorsqu’il utilise des techniques structurelles manipule avec peu d’amplitude mais une grande vélocité une structure hypo-mobile afin de réduire son point fixe.  Cette manipulation peut parfois amener un phénomène de cavitation  un donc un bruit de « crack », mais celui-ci n’est pas synonyme obligatoirement de soulagement, et à l’inverse on peut se sentir soulager sans « craquement »

 

Mon ostéopathe est-il spécialisé ?

Comme nous l’avons abordé plus haut, il n’existe qu’une ostéopathie. Celle qui considère l’être humain comme une entité globale, douée d’une capacité d’autorégulation. Il n’existe pas de spécialisation en ostéopathie, l’ostéopathe s’adaptera à chaque instant à l’être humain présent en face de lui.

Si certains profils sont atypiques et méritent quelques précisions spécifiques  dans l’apprentissage de leur prise en charge (femmes enceintes, nourrissons, sportifs…), chaque ostéopathe diplômé d’une école agréée a reçu la formation nécessaire pour chacun de ces profils.

Il n’existe pas d’ostéopathe des sportifs, ostéopathes des nourrissons, ostéopathe pour les genoux…

 

 

Pour résumer, choisissez un ostéopathe diplômé d’une formation agréée, qui garde à l’esprit les concepts fondamentaux de l’ostéopathie et vous prend en charge globalement dans une démarche d’accompagnement spécialisée et adaptée. Il doit garder un maximum « d’outil » à sa disposition  pour faire face aux différents maux que vous pourrez présenter.

Aucun commentaire

Poster un commentaire