Mal de dos : le mal du siècle
16156
post-template-default,single,single-post,postid-16156,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Mal de dos : le mal du siècle

Mal de dos : le mal du siècle

Ostéopathe Bordeaux Pessac, Cabinet Timothée Laborde 2

Le mal de dos est un problème bien connu de tous puisqu’en moyenne 80% des français déclarent avoir souffert du dos au moins une fois dans leur vie. C’est le 2ème motif de consultation médical aujourd’hui et il représente 6 millions de cas par an. C’est un fléau au travail puisque un cas recensé sur 5 est responsable d’un arrêt de travail, il coûte donc chère aux employeurs et à la sécurité sociale qui estime à un milliard d’euros la dépense liée à ces problèmes.
Pourtant s’il guérit spontanément dans 90% des cas il est un signal important à écouter et à prendre en charge pour ne pas que s’installe et se rapproche les crises. On considère que la douleur est chronique lorsqu’elle dure plus de 3 mois consécutifs.

Explications…


Le mal de dos désigne la souffrance d’une ou plusieurs parties du rachis, le plus souvent les lombaires, on parle alors de lombalgie.

Différentes causes :

  • Le plus souvent mécaniques :
    – Contractures musculaires
    – Hernies discales, ou discopathies, qui peuvent régresser spontanément. Certaines activités ou professions selon leur pénibilité peuvent favoriser l’apparition de ces troubles
    – L’arthrose : avec l’âge, parfois l’os peut aller jusqu’à fabriquer des ostéophytes ou « becs de perroquets », provoquant des raideurs.
    – Tensions viscérales

 

  • Plus rarement : Fractures, infections, pathologies tumorales, inflammatoire, ou dégénératives.
    (Cette liste est non exhaustive)

 

Les facteurs favorisants sont :
– L’âge
– Les modifications posturales (grossesse, prise ou perte de poids)
– Le stress
– La mauvaise alimentation
– Le manque d’activité physique
– Les contraintes répétées dues notamment au travail

Quand consulter un ostéopathe et quel est son champ d’action ?

Une douleur d’origine mécanique sans lésions ni complications, est le plus souvent très bien soulagée en ostéopathie. Il s’agit souvent de lumbago (« faux » mouvements, port de charge avec blocage instantané), de contractures dues à des gestes répétitifs ou mal positions, des douleurs secondaires liées à des tensions viscérales ou à distance, ou des douleurs liées à une perturbation de l’équilibre statique et dynamique
Bien sûr, après interrogatoire, s’il a un doute sur la possibilité d’une étiologie lésionnelle, l’ostéopathe vous réorientera vers votre médecin traitant pour un avis médical et éventuellement des examens complémentaires.


 

En conclusion :

Ne pas laisser s’installer le mal, consulter régulièrement en préventif pour prévenir les déséquilibres et éviter la survenue précoce de phénomènes lésionnels ou dégénératifs.
Adopter des gestes et postures ergonomiques, adapter un maximum son poste de travail.
Faire une activité régulière et surveiller son équilibre alimentaire. En effet les rhumatologues rappellent que l’activité physique bien faite a des vertus thérapeutiques.

Aucun commentaire

Poster un commentaire